31/05/2011

Être "sur Soleure"?, non, "à Soleure"!

Une rapide recherche sur internet fournit une définition de l’expression « être sur Soleure » proposée par le chroniqueur Olivier Schopfer : au XVIème siècle, des bateliers étaient chargés de transporter jusqu’à la ville de Soleure des tonneaux de vin en provenance du bord du lac de Neuchâtel. Le voyage était assez long, de sorte que les bateliers avaient tendance à abuser du contenu des tonneaux. Ainsi, lorsqu’ils arrivaient à Soleure, ils étaient soûls. D’où l’expression « être sur Soleure » pour dire qu’on a trop bu et, par extension, qu’on est « à côté de la plaque ».

En ce qui me concerne, je n’étais évidemment pas « sur Soleure », mais bien « à Soleure », à l’occasion de l’Assemblée générale de l’Union Suisse des Professions Libérales (USPL), dont je suis membre du Comité, aux côtés des Conseillers nationaux Pirmin Bischof (PDC Soleure) et Ignazio Cassis (PLR Tessin).

USPL_Soleure_2011.jpgL’USPL (www.freieberufe.ch) réunit 15 associations professionnelles comprenant 85'000 membres, issus notamment de la Fédération des médecins suisses (FMH), de la Fédération suisse des avocats (FSA), de pharmaSuisse (Société suisse des pharmaciens), de la Société suisse des ingénieurs et architectes (SIA) et de l’Union Suisse des Fiduciaires.

Depuis 20 ans, l’USPL a pour mission première de défendre et de promouvoir les intérêts des professions libérales. Elle se bat en particulier contre l’inflation réglementaire et la bureaucratie qui frappe de plein fouet ses entreprises membres, qui sont pour l’immense majorité d’entre elles des PME, véritable ciment du tissu économique suisse.

L’USPL lutte aussi contre un nivellement par le bas des qualifications exigées pour l’exercice de ces professions qui aurait pour corollaire une baisse de la qualité et de la sécurité des prestations fournies.

Il faut continuer à s’engager pour le fondement identitaire des professions libérales que sont la responsabilité, l’indépendance et la qualification !

16:28 Publié dans Elections nationales 2011 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.