20/06/2011

Bol d'Or

La 73ème édition du Bol d’Or s’est déroulée ce week-end et, pour la première fois depuis longtemps, le vent était au rendez-vous. Ces conditions ont permis à Alinghi, barré par Ernesto Bertarelli, de remporter cette épreuve mythique, en réalisant le troisième meilleur chronomètre de l’histoire.

Le but du présent billet n’est pas de m’attarder sur les exploits des bêtes de course que sont les D35 ou les M2. On relèvera seulement qu’il est stupéfiant de les voir voler sur les flots du Léman et se livrer des combats de titans. On soulignera aussi que leur présence et celle de barreurs de renommée mondiale contribuent au rayonnement de cette course au-delà de nos frontières.

Non, il s’agit plutôt ici de rendre hommage à la cohorte des navigateurs anonymes qui passent la bouée du Bouveret, alors que les multicoques sont déjà de retour à bon port. Il fallait avoir du courage pour oser affronter le gros temps qui pesait sur le lac et qui allait se déchainer à plusieurs reprises sous forme de grains mémorables.

C’est le nombre de participants, environ 500, qui donne à cette épreuve sa véritable dimension. En effet, il s’agit d’une des plus importantes régates du monde à se dérouler sur un lac. Avec un tel nombre de participants, le Bol d’Or prend un caractère véritablement populaire. Le record de participation a été atteint en 1990 avec 684 concurrents sur la ligne de départ. De même, de très nombreux spectateurs suivent les exploits des équipages depuis les berges.

Si cette régate a pu passer de 50 bateaux en 1950 à plus de 500 aujourd’hui, c’est aussi grâce au soutien de sponsors locaux. Or, on a pu entendre récemment ici et là, que les mécènes genevois seraient trop élitistes et ne s’intéresseraient qu’à la culture. L’engagement de Mirabaud & Cie en faveur du Bol d’Or depuis plusieurs années démontre de manière éclatante que des entrepreneurs genevois se mouillent avec passion pour les sports nautiques !

09:31 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.