07/07/2011

Alma mater: la sérénité retrouvée

Le latin étant de nouveau à la mode grâce à une Résolution du Grand Conseil, mes lecteurs ne m’en voudront pas d’utiliser l’expression latine d’alma mater pour désigner notre Université (UNIGE).
Cette institution a défrayé la chronique il y a quelques années suite à d’importants problèmes de gestion. La reprise en main par les recteurs Jacques Weber puis Jean-Dominique Vassali a permis de redresser la barre de ce paquebot qui emploie actuellement environ 5'500 collaboratrices et collaborateurs répartis sur plus de 60 sites.
L’année 2009 a notamment permis de redorer le blason de l’UNIGE de manière spectaculaire dans le cadre des festivités organisées à l’occasion du 450ème anniversaire de sa fondation.
Cette dynamique positive s’est poursuivie depuis lors et cela explique sans doute pourquoi l’Université de Genève occupe des places enviables dans les divers classements internationaux et parvient à attirer pour plus de CHF 150 millions de fonds externes pour ses projets, soit plus que l’EPFL.
Cela explique aussi pourquoi les relations avec le monde politique et, en particulier, avec la commission des finances du Grand Conseil, qui se penche sur le budget de cette entité autonome, se sont grandement améliorées. Certains de mes collègues se souviendront de séances, dirons-nous, plutôt houleuses.
Aujourd’hui, on ne parle plus de notes de frais litigieuses, mais de l’obtention de prix prestigieux en mathématique et de découverte de nouvelles planètes en astrophysique.
Il n’est plus question d’audit de gestion à charge, mais de convention d’objectifs constructive.
En rendant hommage hier aux vice-recteurs Anik de Ribeaupierre et Pierre Spierer, le recteur Vassali a rappelé le chemin parcouru, en se félicitant notamment de l’adoption de la nouvelle loi sur l’Université qui a permis un grand bond en avant.
Avec sa sublime perspective sur le Fort de l’Ecluse, le Domaine des Bossons à Peissy se prêtait admirablement à cet événement organisé par le Rectorat pour célébrer la sérénité retrouvée.

09:33 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.