28/09/2011

Athènes sur Léman: ça vous tente ?

Dans une interview complaisante publiée aux frais du contribuable dans « Vivre à Genève », Sandrine Salerno, conseillère administrative socialiste de la Ville de Genève, lance l’offensive contre l’emploi et les recettes fiscales.

Elle s’attaque notamment « aux entreprises spécialisées dans le haut de gamme, la haute finance et le trading » et estime « qu’elles sont largement sur-représentées dans notre structure économique ».

Toute occupée à faire augmenter le budget de la Ville (charges en hausse de 4,2% par rapport au budget 2011 voté), Mme Salerno perd de vue le fait que la grande majorité des recettes fiscales dont bénéficie la Cité de Calvin provient précisément des secteurs économiques qu’elle accuse de tous les maux.

Mais il y a plus grave. Les branches en question sont de très gros pourvoyeurs d’emplois qualifiés, garants de notre prospérité. Les multinationales sont génératrices de plus de 70'000 postes à haute valeur ajoutée, occupés dans leur majorité par des Suisses. Quant à la place financière, elle procure près de 35'000 emplois. De même, le « haut de gamme », à savoir notamment l’horlogerie et la bijouterie, ainsi que l’hôtellerie de luxe, contribue notablement à l’attractivité du canton.

De plus, contrairement aux déclarations de l’élue socialiste, il est faux d’opposer, d’une part, les PME locales et, d’autre part, les entreprises exportatrices et multinationales. Ces acteurs du tissu économique genevois sont complémentaires et peuvent difficilement subsister les uns sans les autres.

Un départ des sociétés multinationales et bancaires conduirait Genève à la décroissance, à des pertes d’emplois massives et à un effondrement des recettes fiscales, plongeant le canton dans la crise et le surendettement.

Cette situation peu enviable ne vous rappelle-t-elle rien ?

La Grèce vit actuellement ce cauchemar et rêverait de pouvoir compter sur quelques miettes de la prospérité genevoise, due notamment aux entreprises vilipendées de manière irresponsable par la magistrate socialiste.

16:10 Publié dans Humeur | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

Commentaires

Bravo! Bien dit Mr. Cuendet! Salerno est une incapable qui ne pense qu'à son ego demesuré. De plus elle n'a absolument aucune formation pour se prononcer sur un sujet tel que celui-la!

Écrit par : Jean M. | 03/10/2011

Les commentaires sont fermés.