04/10/2012

L'arbre qui cache la forêt

Certains propriétaires privés du canton ont reçu récemment un courrier du Département de l’intérieur, de la mobilité et du territoire (DIM) annonçant la venue d’un mandataire en charge de « visiter des arbres sur différents lieux publics et privés du territoire cantonal » afin de mettre à jour le relevé des  « arbres remarquables » datant de 1974-1976.
En ma modeste qualité de contribuable et de député, je m’interroge.
Alors que le canton s’enfonce dans les chiffres rouges et que l’on nous présente un budget déficitaire à hauteur de CHF 280 millions pour 2013.
Alors qu’on nous annonce la création de 260 postes dans le petit Etat en 2013.
Alors que la dette du canton prend des proportions monstrueuses et va bientôt dépasser les 12 milliards.
Alors que les contribuables vont devoir cracher au bassinet à hauteur de 100 à 150 millions par années pendant 40 ans pour sauver des caisses de pension étatiques au bord du gouffre.
Alors que le PS réclame à cor et à cri des augmentations d’impôts pour couvrir ces montants gigantesques.
Est-il encore raisonnable de consacrer des deniers de l’Etat à la « visite des arbres », même si ces derniers apprécient sans doute à leur juste valeur ces marques de civilité ?

14:32 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

Commentaires

A mon avis c'est les derniers deniers d'un des services du DIME qui n'a pas dépensé son budget 2012 et qui pourra ainsi justifier sa dépense en "visitant des arbres"! "Bonjour Monsieur/Madame l'arbre, nous sommes le DIME, nous venons vous rendre visite car nous allons bientôt organiser la fête de vos 40 ans"! ou comment jeter l'argent du contribuable par la fenêtre, et ensuite le CE veut nous faire avaler des augmentations d'impôts!!!!!!

Écrit par : fabichou | 04/10/2012

il faut peu pour s'amuser à l'Etat surtout en période de votations ou d'élections

Écrit par : lovsmeralda | 04/10/2012

Les commentaires sont fermés.