03/04/2013

Musées: un peu de chauvinisme !

Au premier plan, des cygnes, au centre le Léman, puis les quais et, enfin, le Salève. Voici une des légendaires vues de la rade de Genève peintes par le Bernois Ferdinand Hodler à la fin de sa vie depuis son appartement au quai du Mont-Blanc. L’artiste décline ici toute la subtilité de sa palette de bleus.

Cette toile fait partie de la spectaculaire exposition Hodler proposée par la Fondation Beyeler à Bâle, but d’excursion idéal à l’occasion d’un week-end pascal encore hivernal.

Lors d’un bref séjour dans la Cité Rhénane, il vaut la peine de faire un détour par le musée Tinguely, créé par le célèbre architecte tessinois Mario Botta. Le bâtiment lui-même vaut déjà la visite. A l’intérieur, on se découvre une âme d’enfant en faisant fonctionner les incroyables machines sorties de l’imagination débordante du Fribourgeois Jean Tinguely. 

Le temps s’est arrangé. J’en profite pour passer par Lausanne et sa Fondation de l’Hermitage, nichée dans un vaste parc dominant la Cathédrale. On propose aux visiteurs une passionnante exposition temporaire intitulée « Fenêtres de la Renaissance à nos jours ». Il est fascinant de constater combien la fenêtre a inspiré les artistes à travers les siècles. Il est remarquable d’avoir pu rassembler en un seul lieu autant d’œuvres sur ce thème.

Ces escapades helvétiques démontrent que notre pays n’a rien à envier aux grandes capitales en matière de culture. Ce foisonnement est rendu possible grâce à une fructueuse collaboration entre des cantons, des communes, des fondations privées et des mécènes. 

Ne boudons pas notre plaisir et soyons pour une fois un peu chauvins !

17:59 Publié dans Air du temps | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.