21/04/2013

L'EPFL suscite des vocations d'ingénieurs !

Le 5 septembre 2011, en marge de la Convention mondiale des ingénieurs qui se déroulait à Genève, la TdG titrait : « Il manque 15'000 ingénieurs en Suisse ».

En parallèle, Swiss Ingeneering (association faîtière des ingénieurs) et economiesuisse publiaient une analyse sur cette inquiétante pénurie qui frappe notre pays. Cette enquête rappelle tout d’abord que, depuis des décennies, « les ingénieurs jouent un rôle clé dans le progrès technologique et le développement de notre prospérité à long terme ». Plus loin, on peut lire que la corrélation positive entre la capacité d’innovation d’une entreprise et la disponibilité de personnel hautement qualifiée est incontestable. Selon une étude, « les collaborateurs ayant suivi une formation dans les domaines des sciences naturelles et de la technique, comme les ingénieurs, contribuent deux fois plus que les autres salariés aux gains de productivité dans l’entreprise ».

Parfaitement consciente de cet enjeu crucial pour la compétitivité de notre pays, l’EPFL à Lausanne ne ménage pas ses efforts pour créer des vocations chez les jeunes. Preuve en est l’organisation du 6ème Festival de robotique qui a réuni près de 17'000 visiteurs le 20 avril 2013. Ces derniers ont pu participer à divers ateliers et conférences passionnants.

A titre d’exemple, dans le cadre du projet « Ma bougie qui souffle » (mis sur pied par l’Association Suisse des Femmes Ingénieures), mon fils de 10 ans a construit un petit circuit électrique animé par une bougie (voir photo ci-dessous). La chaleur dégagée par la bougie fait fonctionner le ventilateur qui refroidit le système, qui s’arrête quelques secondes, jusqu’à ce que la chaleur redevienne suffisante pour relancer la machine. Magique ! 


IMAG0735.jpg

14:30 Publié dans Air du temps | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.