10/05/2016

La propriété privée n'est pas une maladie honteuse !

Le 5 juin prochain le peuple genevois sera appelé à s’exprimer sur un référendum lancé par l’ASLOCA contre une modification de la Loi sur les démolitions, transformations et rénovations de maisons d’habitation (LDTR).

Ce projet législatif poursuit un but très simple : permettre au locataire en place d’acheter son logement.

En recourant à de fallacieux prétextes, les opposants rejettent en réalité l’idée même de l’accession à la propriété, notion qu’ils abhorrent.

Or, par leur attitude dogmatique, ils refusent de tenir compte du souhait de nombreuses familles genevoises qui aspirent précisément à devenir propriétaires de leur logement. Cette demande existe, il faut en prendre acte et s’en réjouir. En effet, notre canton a tout intérêt à pouvoir compter sur des propriétaires, qui restent dans la durée à Genève, en y payant leurs impôts et en consommant sur place.

L’histoire récente a démontré que, faute de pouvoir acquérir un bien immobilier à Genève, de nombreux habitants se sont exilés en France voisine ou dans le canton de Vaud. Contre toute bonne logique, les opposants cherchent à faire perdurer ce phénomène en poussant les aspirants propriétaires à quitter notre territoire, comme s’il s’agissait de pestiférés.

Sans surprise, pour justifier leur haine viscérale de la propriété privée et pour conserver sous leur coupe une population de locataires la plus importante possible, les opposants brandissent l’épouvantail du congé-vente.

Ce faisant, ils font fi des nombreuses cautèles fixées dans la loi afin, précisément, d’éviter de telles dérives. Le texte dont il est question ici ne constitue en aucun cas un allègement de la protection dont bénéficie le locataire !

Par leur jusqu’au boutisme, les opposants vont clairement à l’encontre du mandat constitutionnel fixé depuis 1972 au niveau fédéral et repris à l’article 180 de la nouvelle Constitution genevoise de 2013 visant à favoriser et soutenir l’accession à la propriété individuelle.

Ne suivons pas les opposants dans leur Croisade contre la propriété privée et votons OUI le 5 juin 2016 à la modification de la LDTR !

16:21 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.