12/10/2018

PF 17: les Verts dérapent !

Le 28 septembre 2018, les Chambres fédérales ont procédé au vote final sur la Réforme de l’imposition des entreprises (RFFA ou PF 17).

Il s’agit d’un projet majeur pour la Suisse en général et pour le canton de Genève en particulier. Notre pays s’est en effet engagé politiquement à l’égard de l’UE et de l’OCDE à supprimer les statuts cantonaux spéciaux.

Après l’échec en votation populaire de la RIE III en février 2017, l’ouvrage a été rapidement remis sur le métier et un consensus a été trouvé autour d’un projet équilibré combinant la réforme de l’imposition des entreprises et une mesure de financement en faveur de l’AVS.

Les Verts ont immédiatement annoncé le lancement d’un référendum par la voix omniprésente de la Conseillère nationale Lisa Mazzone.

Dans « Le Courrier » du 11 octobre, le Président des Verts genevois, Nicolas Walder dit tout le mal qu’il pense de la réforme. De son point de vue le projet « contient des instruments fiscaux particulièrement favorables aux entreprises très capitalisées, actives dans la finance ou dans le trading du pétrole. C’est du dumping fiscal aux profits de filières prédatrices dont celles des énergies fossiles ».

M. Walder a manifestement perdu de vue que la place financière et le négoce de matières premières, qu’ils vouent aux Gémonies en les traitant de « filières prédatrices », constituent les secteurs les plus importants de l’économie genevoise, en générant plus de 30% du PIB cantonal. M. Walder semble penser que les 35'000 collaboratrices et collaborateurs du secteur financier seraient complices de ces « prédateurs ». Ils apprécieront le compliment !

Mais j’ai soudain un doute….

M. Walder n’est-il pas Magistrat communal à Carouge ? Et Carouge n’héberge-t-elle pas sur son sol plusieurs établissements bancaires d’importance qui contribuent de manière massive à l’emploi et aux recettes fiscales de cette commune ?

Il est irresponsable de la part d’un président de parti cantonal et d'un magistrat communal d’attaquer en des termes aussi choquants des entreprises vitales pour la prospérité de Genève !

16:27 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.